• Lifou, l'île vanillePour continuer ma découverte de la Nouvelle-Calédonie, j'ai mis le cap en direction de Lifou, l'une des Iles Loyauté, en compagnie de Céline. Cette île grande comme la Martinique mais bien moins peuplée est un véritable trésor de la nature. Composée majoritairement de roches calcaires d'origine corallienne, Lifou présente des falaises abruptes au Nord et de superbes plages de sable blanc au Sud. Du fait de son substrat calcaire très poreux, l'île est dépourvue de cours d'eau, mais elle renferme une importante source d'eau douce en profondeur accessible par des trous d'eaux.

    Notre séjour a commencé par un superbeLifou, l'île vanille coucher de soleil sur les falaises du Nord. Le soleil déclinait peu à peu, laissant place à un joli croissant de lune. Les flots luisaient au clair de lune, le tableau ainsi peint était magique, apaisant. Nous avons planté notre tente à Faré Falaise, un site d'accueil en tribu. Au déballage de nos affaires, ce fut la catastrophe pour Céline, son gel douche avait explosé dans son sac. Je me suis gentiment moquée de sa mésaventure avant de découvrir que dans le mien, c'était le couvercle du Tupperware de notre salade au pesto qui avait sauté... Il y a eu une petite odeur d'Italie sur mes vêtements toute la durée du séjour.

    Lifou, l'île vanilleLe lendemain matin, nous avons visité la vanilleraie de Jeanine et Felix Bolé. Ce couple a été le premier à relancer la culture de la vanille sur Lifou au début des années 1980. Depuis, on trouve de nombreux producteurs sur l'île mais la production reste locale car de nombreux croisiéristes australiens font halte sur l'île et le tourisme de masse rafle la précieuse marchandise. Arrivées de bon matin à la plantation, nous avons trouvé Jeanine et Félix en plein petit déjeuner. Ni une ni deux, ils nous ont convié à leur table pour partager un bol de café et un morceau de poisson grillé. A 7h30 du matin, mieux vaut avoir les narines bien accrochées, mais le délice du met nous a vite fait oublier la forte odeur d'iode qui s'en dégageait. Félix est parti nourrir les cochons pendant que Jeanine nous a fait visiter la plantation de vanille. J'ai appris de nombreuses choses sur la précieuse gousse, à commencer par la suivante : saviez-vous que la vanille est une orchidée ? Qu'elle se féconde manuellement, et que toute fleur oubliée est une fleur qui mourra le soir même ? La culture de la vanille est donc un dur labeur qui nécessite de la patience, de la minutie et de la ténacité ! La visite a duré plus de deux heures, pendant lesquelles nous avons longuement échangé avec Jeanine, sur la botanique mais également sur son île et sur sa vie. Ce fut une rencontre incroyable !

    Nous avons ensuite pique-niqué dans laLifou, l'île vanille baie de Chateaubriand, bordant Wé, le centre administratif de Lifou. Me rappelant d'une vieille ruse de montagnard, j'ai plongé les compotes dans la mer comme on peut le faire dans un ruisseau d'altitude. Le problème, c'est qu'une mer à 28°C ne rafraichit pas vraiment... Résultat, les compotes étaient tièdes et salées... Note à moi-même, réfléchir avant d'agir !  

    Lifou, l'île vanilleLa splendide plage de Luegoni et ses tortues nous ont occupé tout l'après-midi. Entre farniente sur le sable et sprint aquatique pour suivre ces gentils reptiles, nous ne nous sommes pas ennuyées. J'ai une fois de plus pu participer à une valse marine... J'avais les yeux plein d'étoiles, je crois que je ne me lasserais jamais d'assister à ce merveilleux ballet !

    Le jour suivant, nous avons débuté laLifou, l'île vanille journée par la visite d'une grotte immergée. J'y ai retrouvé Philippe, que j'avais déjà croisé à l'île des Pins. Le monde est petit ! Il est en vacances en Nouvelle-Calédonie pour rendre visite à sa fille, infirmière sur Nouméa. Un sacré monsieur plein d'humour ! La visite de la grotte a commencé par une petite marche dans la forêt dense. Puis nous avons plongé dans les entrailles de la terre, dans cette grotte sombre où les stalagmites sont recouvertes d'une eau douce et limpide. La progression à la nage et à la lumière de la lampe torche était vraiment impressionnante.

    Lifou, l'île vanilleLe soir, nous avons dégusté un bon bougna, plat traditionnel de la culture mélanésienne. C'est une sorte de ragoût de poulet ou de poisson principalement, parfois de roussette, accompagné de taros, de patates douces, de bananes poingo, de tomates et d'ignames, le tout arrosé de lait de coco. La préparation est enveloppée dans des feuilles de bananiers et cuit à l'étoffée dans un four à pierres chaudes. C'est délicieusement bourratif !

    Repues, nous sommes allées nous coucherLifou, l'île vanille dans la case traditionnelle de la tribu de Faré Falaise. Sa forme ronde est propice aux palabres et à l'esprit communautaire, et son toit conique permet l'écoulement des eaux de pluie. Elle est construite uniquement avec des matériaux végétaux ( pandanus, cocotier, niaouli, paille, liane, bois de hou). Des nattes recouvrent le sol, et un foyer est installé au centre, permettant de réchauffer la case dans les moments les plus frais de l'année, et de préserver l'ossature en bois contre les moisissures et les termites grâce à la fumée du feu. Je me suis endormie ce soir là le cœur rempli de joie.

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique